Des reproches ? 5 étapes pour garder son calme !

Vous êtes pris en défaut par un(e) collègue? Votre amoureux(se) vous fait un reproche? Votre enfant vous critique… tout cela alors que vous donnez le meilleur de vous-même ? Au secours ! Que faire pour rester en contrôle?

1- Reconnaître que c’est une source de stress ! 

Votre égo est menacé par cette situation. Il est tout à fait normal que vous puissiez vous sentir stressé(e) puisqu’il s’agit d’un des ingrédients de la recette du stress stressé ! http://www.stresshumain.ca/le-stress/comprendre-son-stress/source-du-stress/. Le reconnaître est déjà un début de solution.

2- Donner à l’autre un accusé de réception

Tu trouves ? Bien reçu ! Je t’entends. Je te reviens là-dessus… Se montrer réceptif c’est donner à l’autre le droit d’être insatisfait ou d’avoir des doléances (et s’accorder le même droit par la même occasion). Cela ne veut pas dire que les reproches, critiques ou autres sont fondées ou totalement fondées… D’où l’importance d’aller à l’Étape 3 avant de réagir.

3- Prendre du recul

Le recul permet d’analyser la situation en toute sécurité. Qu’est-ce que je ressens ? Pourquoi? On se dit les vraies affaires à soi-même pour faire baisser la tension. On peut ensuite procéder à la vérification des faits pour départager le vrai du faux.

C’est rarement tout noir ou tout blanc! On essaie aussi de lire entre les lignes pour découvrir si une formulation maladroite peut cacher des éléments qui méritent notre attention. Si on a besoin d’éclaircissements, on note les questions que l’on posera à notre interlocuteur ou les points que l’on aimerait valider.

4- Qu’est-ce qui m’apparaît juste dans les circonstances ?

Qu’est-ce qui m’apparaît juste à moi, en fonction de mes valeurs. On met en relief ce que l’on voudra expliquer ou faire valoir à l’autre et notre lecture de la situation et qui tient compte des deux points de vue.

5- Le retour 

Une fois notre prise de position claire, à tête (et à coeur) reposée, on peut envisager un retour avec la personne. L’objectif est d’en arriver à un échange qui nous permettra de mieux nous comprendre mutuellement dans le respect de nos différences.

La tension monte à nouveau ?

On reprend les étapes… 🙂

Si les deux sentent qu’ils ont une place dans l’échange… qu’ils peuvent s’exprimer ET être écoutés… il y a de fortes chances que cela se termine par un renforcement du lien… Ça vaut la peine, non ?

Qu’en pensez-vous ?

Mélanie

xx